Obtenir un crédit pour Ficp

Créé depuis 1989 dans le cadre de la loi Neiertz, le Fichier National des Incidents de Remboursement des Crédits Aux Particuliers (FICP) a pour objectif de recenser les incidents de paiement relatifs au remboursement de prêts à l’intention des particuliers.

Lorsque vous êtes fiché au FICP, cela veut dire que vous êtes insolvable et il est impossible d’obtenir un prêt, car aucun organisme de crédit ne veut prêter à quelqu’un qui n’est pas capable de rembourser. Heureusement, des recours existent pour vous permettre d’obtenir un crédit si vous êtes dans une telle situation. Comment ? C’est le moment de le savoir.

Le rachat de crédit et le crédit hypothécaire

tout savoir sur comment obtenir un crédit ficp
obtention d’un crédit FICP

En tant que fiché au FICP, la loi vous autorise à demander un rachat de crédit. Il est beaucoup plus une alternative qui vous permet de mieux gérer vos prêts en cours. Votre banquier a tout intérêt à ce que vous bénéficiiez d’un rachat de crédit, car si vous avez moins de difficultés, vous serez à jour dans les mensualités de remboursement.

Le rachat de crédit est une opération qui permet à la banque ou à l’organisme de crédit qui vous a octroyé le prêt de regrouper tous vos prêts en cours en un seul. Le regroupement prend aussi en compte des paramètres comme :

  • La durée du prêt
  • Les mensualités
  • Les taux d’intérêt

En effet, en procédant de la sorte, vous ne faites désormais face qu’à un seul crédit, avec une seule échéance pour vos mensualités et surtout un seul taux d’intérêt. Plus question de payer 3 fois par mois pour 3 crédits différents. Le montant des mensualités est aussi adapté à votre solvabilité et la durée de remboursement est rallongée.

Le crédit hypothécaire est un prêt accordé à un particulier sous la condition de mise en hypothèque d’un ou plusieurs biens immobiliers faisant partie du patrimoine de ce dernier. En d’autres termes, la banque prend en garantie le bien immobilier sous réserve de remboursement. Aussi, en cas de non-remboursement, la banque est en droit de saisir le bien et de le vendre pour compenser. Si ce type de prêt est ouvert à tous à condition d’être propriétaire, il est surtout utile dans le cas d’un rachat de crédit.

Demander un crédit à l’extérieur

Si la Banque de France vous a dans son collimateur et vous empêche d’avoir un prêt, vous avez encore le choix. Si on ne veut pas vous accorder un crédit dans l’espace européen, pourquoi ne pas envisager de se faire octroyer un prêt en dehors du territoire européen. C’est une alternative vers laquelle de nombreuses personnes se tournent quand ils se retrouvent dos au mur. La plupart des organismes étrangers n’ont pas accès au FICP et de ce fait, ils n’ont aucune raison de vous refuser un prêt si vous remplissez toutes les conditions exigées.

De même, les crédits accordés par les organismes non européens proposent des taux d’intérêt bien plus abordables que ceux pratiqués en Europe. L’idéal, c’est d’emprunter à Saint-Pierre pour rembourser à Saint-Paul. Autrement dit, demandez un prêt à l’extérieur pour rembourser vos prêts auprès des organismes européens afin d’être retiré du FICP

Prêt immobilier sans CDI

les conditions d'un prêt immobilier sans CDD
Bénéficiez d’un prêt immobilier même en étant en CDD

Les conditions d’accès à certains types de prêts sont bien plus exigeantes que d’autres et le prêt immobilier en fait partie. Au titre de celles-ci, il parait qu’être titulaire d’un contrat à durée indéterminée serait un poids supplémentaire dans la balance pour l’obtention d’un prêt. Est-ce à dire que lorsqu’on est sous contrat à durée déterminée, il est impossible de se voir accorder un crédit immobilier ? La réponse est non. Comment alors obtenir un prêt immobilier sans CDI? La réponse dans les lignes suivantes.

La clé, la pérennité des revenus

Lorsqu’une banque ou un organisme financier décide d’accorder un crédit, c’est parce qu’elle a reçu les garanties qui la confortent que l’emprunteur est vraiment solvable. En d’autres termes, elle est sûre de pouvoir rentrer en possession de l’argent dans les termes convenus.

À ce propos, elle cherche les preuves qui montrent que l’emprunteur est dans une situation professionnelle qui garantit sa solvabilité, d’où l’exigence de la fourniture de plusieurs documents relatifs à ses revenus et à ses mouvements bancaires. Mais le plus important, c’est la pérennité des revenus.

Naturellement, une personne qui a une garantie de revenus sur une période relativement longue est plus crédible que celle qui ne l’est pas. C’est donc pour cette raison que les détenteurs d’un contrat à durée indéterminée ont une longueur d’avance sur ceux avec un contrat à durée déterminée. La différence notoire, c’est la pérennité qui caractérise leur emploi. Heureusement, il existe un cadre légal qui permet à ces derniers de bénéficier d’un prêt.

Crédit immobilier et CDD : un cadre légal restreint

Si avec un CDD vous pouvez contracter un prêt immobilier, plusieurs conditions entourent cependant votre demande à savoir :

  • Au moins 18 mois de travail ininterrompu
  • Un secteur d’activité porteur

En effet, lorsqu’un prêt immobilier est accordé, il doit être remboursé sous forme de mensualités. Généralement, il est remboursable sur une durée minimale d’une année. Ainsi, si vous êtes sous contrat à durée déterminée, il est important que celui-ci soit d’une durée d’au moins 18 mois. Généralement, ce sont les organismes de crédit à caractère non bancaires qui sont aussi flexibles. Ce délai doit être de 24 mois irréductibles si vous vous adressez à une banque.

De même, le critère de la durée est cumulatif avec celui de la nature de votre secteur d’activité. En effet, 18 mois de travail ininterrompu seulement ne suffisent pas. Il faut aussi que vous apportiez la preuve que vous travaillez dans un secteur d’avenir comme entre autres :

  • La restauration
  • L’informatique
  • La comptabilité
  • Etc.

Certains secteurs comme l’industrie ne font cependant pas bonne presse auprès des banques.

Toutefois, l’inconvénient avec ce genre de crédit avec CDD, c’est que le crédit n’est pas de la même hauteur que si vous étiez sous CDI. Ce qui est d’autant plus normal, car un gros crédit vous demandera un temps de remboursement plus long. Dans tous les cas, le crédit vous sera accordé en fonction de votre solvabilité. Ainsi, travailleur intérimaire ou travailleur par intermittence, vous savez désormais ce à quoi vous attendre.